Myrddyn

Publié le par Gwendal

 

Ma ronde

 

Je file, je trace

Des lignes et des traces

Je laisse des marques qui défilent

Dans les yeux de ceux qui me remarquent.

Je crie, je pleure

Des maux, des leurres

Je chuchote des fables

Aux yeux de ceux qui ouvrent leur cœur.

Dans ma ronde

Ils sont peu, ils sont pauvres, à danser main dans la main.

Dans mon cercle

Ils sont eux, ils sont autres, à penser que seul, on ne va pas loin.

Les réverbères aveuglent les pupilles migraineuses

Des fantômes de la décadence haineuse

Où l’on progresse chaque jour.

Mes semelles fondues par le bitume crasseux,

Trainent les talons péniblement vers ceux

Qui tiennent encore en vie au fond d’eux,

L’ardeur d’un feu.

Accoudée au hublot

D’une cabane de songe et d’illusion,

Dans une ville de fiction,

J’ai longtemps attendu le passage utopique du protecteur.

Et l’appui de fenêtre s’est effondré

Sous le poids destructeur de fantasmes philanthropes,

Une folie dans cette humanité.

J’ai touché des mirages

D’hommes aux allures angéliques,

Foutaise de la vie,

Morts sont les sages, aujourd’hui.

Tant pis pour ma ronde,

Et puis une fée, ça vole seule,

Bien au-delà de ce monde

Bien au- delà des fourberies d’humains qui finiront seuls.

Et puis des murs de songe et d’illusion,

Ça inonde le cœur de rêves pour se construire un bel horizon.

Seul Merlin verra la fée, voler dans sa forêt, ce matin.

 

ma-ronde-copie.jpg

 

 

Poème extrait du recueil "Valse Epistolaire"

de Cécile Degrave

 


Commenter cet article

Ewen, encore lui. 24/01/2012 13:08

j'adore celui-là!

élice 28/08/2011 10:44


hihi je vois que tu as suivi les conseils de Marie Laure... si j'en ai un pour toi, le bandeau, t'aurai du le cadrer un peu différemment ! Dommage de couper le feu... Tu peux pas un peu le décaler
pour qu'il y ait un peu plus de dessin à droite ? et que ça ne coupe pas le feu ?


marie laure 24/08/2011 17:55


Tu sais Gwendal, un bandeau tiré de cette illustration ferait une magnifique bannière our ton blog...


marie-laure 24/08/2011 17:53


Dis Merlin ? Tu as vu la fée voler dans ta forêt ce matin ? Je crois que oui...
Joli duo à vous deux, empreint de douceur, de noirceur et d'onirisme.